Le Jury National des Villes et Villages fleuris à Sanary

En région PACA, seules 8 communes sont labellisées 4 fleurs, dont 4 Communes du Var.  Le label va bien au-delà de la simple prise en compte du fleurissement d’une ville. Il récompense la qualité de l’accueil (ambiance agréable, identité respectée, parcs et jardins à découvrir, événements autour du jardinage), le respect de l’environnement (modes de gestions respectueux des ressources naturelles, actions en faveur de la biodiversité, espaces naturels à découvrir, événements sur la nature), les liens noués entre politique de fleurissement et politique sociale (actions d’insertion pour la pratique du jardinage, lieux de convivialité et de partage autour du jardin, animations pédagogiques). La commune de Sanary-sur-Mer a obtenu sa première « fleur » en 1996, et en possède quatre (le maximum) depuis 2004. Et la ville reçoit, tous les 3 ans, la visite du Comité des Villes et Villages Fleuris (CNVVF) pour évaluer la prise en compte des critères du label. Mercredi, le jury était ainsi présent, avec Martine Lesage  (Directrice du CNVVF), Jean-Luc Servieres (Maire- Adjont de Claye-Souilly – 77), Hervé Boesch (Chargé de projet tourisme au Conseil Départemental de Seine et Marne) et Maurice Canaux. En présence du maire Ferdinand Bernhard, de l’élu à l’environnement Jean-Luc Granet et des agents communaux, le jury a fait un tour complet de la commune avec également une halte prolongée sur plusieurs sites remarquables comme le Gros Cerveau, le Cabanon des Vignes, le Jardin des Oliviers et le centre-ville: « Nous sommes ici  pour contrôler mais je suis depuis de nombreuses années Sanary, et la commune s’intègre parfaitement aux attentes de notre label. Ils ont une démarche transversale de mise en valeur de leur territoire en terme d’aménagements paysagers, de patrimoine, d’accueil et de qualité de vie. On sent une volonté d’amélioration permanente » précise Martine Lesage  (Directrice du CNVVF).  Le label s’engage  encore plus aujourd’hui sur des enjeux tels que l’amélioration du cadre de vie, le développement de l’économie locale, l’attractivité touristique, le respect de l’environnement, la préservation du lien social et surtout la place du végétal dans l’aménagement des espaces publics. Verdict début novembre, mais la commune peut raisonnablement croire au maintien de ses 4 fleurs au vue de l’engouement du jury, très attentif aux aménagements réalisés et aux projets tel que le futur moulin pédagogique au Jardin des Oliviers dont profiteront les scolaires du territoire Sud Sainte Baume.

155 Avenue Henri Jansoulin, 83740 La Cadière-d'Azur
04 94 98 26 60
04 94 98 26 69