Signes: Zoom sur le Groupement Varois de l’Assainissement

Le Plateau de Signes dispose d’un tissu économique très dynamique avec de nombreuses structures innovantes. Exemple avec le GIE Groupement Varois de l’Assainissement: « Il a été fondé en 2002  pour permettre aux entreprises adhérentes d’exercer, dans le respect de la règlementation en organisant la gestion des matières de vidange sur le département » explique son directeur Jacques Oles, également vice-président du GEPS*: « C’était une époque où se posait le problème de l’élimination des matières de vidange, car il n’y avait pas de solution adaptée ». Ce Groupement d’Intérêts Économique a permis à des entrepreneurs de toute taille de se rassembler, et d’établir des conventions avec des stations d’épuration, de mutualiser l’achat de matériel mais aussi de représenter cette profession auprès des administrations et élus (réunions, négociation, bilan annuel obligatoire). Il faut savoir qu’à l’époque existaient trois structures de ce type en France, et aujourd’hui seul le Groupement Varois de l’Assainissement a perduré avec un modèle économique viable: « Nous avons aujourd’hui 22 entreprises réparties sur toute la région PACA. Actuellement nous nous développons plus spécifiquement sur les départements du 06 et  du 84. L’objectif est de se renforcer, et nous essayons d’étendre la synergie née dans le Var, on organise ainsi une réunion chaque trimestre; cela permet aux entrepreneurs de se rencontrer, d’échanger ». D’une certaine manière le GVA a contribué à réguler cette profession: « Chaque adhérent signe une charte, s’engage à effectuer des prestations de qualité et à respecter la législation en vigueur ». Ingénieur en environnement de formation, Jacques Oles précise: « C’est un métier méconnu, où les particuliers ont plus tendance à faire appel dans l’urgence, or un travail préventif serait préférable. Nous avons établi 26 conventions avec des stations d’épuration, le but étant d’éviter les rejets sauvages et permettre aux vidangeurs d’avoir des solutions techniquement et financièrement adaptées. Il faut savoir que depuis septembre 2009, un agrément préfectoral est nécessaire pour exercer cette profession ». Aujourd’hui ce Groupement se développe et élargit sa palette, afin de s’adapter à l’évolution du métier et s’assurer un avenir: «Nous proposons désormais des prestations de service aux collectivités déclinées de plusieurs manières comme la réalisation d’un diagnostic pour les aires de dépotage. Avec les intercommunalités nous proposons la réalisation d’un état des lieux de la profession, du recensement des centres de traitement avec des synthèses à la clef. On travaille aussi en parallèle à la valorisation des déchets ».  Ce Groupement, qui a su devenir le référent pour la profession auprès des administrations, a permis de définir les bonnes pratiques professionnelles et d’organiser la traçabilité des dépotages. Pour plus d’informations:
http://www.giegva.fr

*Groupement des Entreprises du Plateau de Signes

155 Avenue Henri Jansoulin, 83740 La Cadière-d'Azur
04 94 98 26 60
04 94 98 26 69