« Le Saint Pilon, une histoire d’amour, de passion et de mémoire »

Ils étaient plus de 300 participants au départ de Riboux et de Plan d’Aups pour assister samedi midi à l’inauguration et à la bénédiction de la Chapelle du Saint Pilon. Une journée empreinte d’émotion, très attendue par Suzanne Arnaud, qui n’a pas caché sa fierté et son immense satisfaction. Et le président Ferdinand Bernhard ne pouvait que se réjouir de la concrétisation de ce projet d’envergure, pour une restauration qui se sera déroulée en deux temps (juin-septembre 2015 – mai-juillet 2017). Comme le soulignait Arnaud Castagnède (ancien directeur d’Acta Vista): « Ce fût un chantier hors norme; en 2015, les travaux de restauration extérieure ont nécessité le transport de 60 tonnes de matériel par hélicoptère ». La restauration de ce site patrimonial, « haut lieu de la chrétienté » comme le dira Suzanne Arnaud était très attendu, Patrick Blanc (1er adjoint de Riboux) replaçait cela dans le contexte général de cette Sainte Baume: «Il y a au sein de cette forêt, des légendes qui remontent à la nuit des temps, bien avant Sainte Marie Madeleine. Par exemple, dans ma famille on disait toujours que la Sainte Baume était une forêt sacrée où rien ne pouvait nous arriver, et à travers les millénaires, cela s’est transmis. Et aujourd’hui voir notre Chapelle retrouver son éclat d’antan est une immense joie ». Lors de l’inauguration, Suzanne Arnaud a prononcé un discours teinté d’émotion et de sincérité: «Du haut de ce belvédère et face à cette merveilleuse nature, c’est la Provence éternelle qui nous accueille et nous sourit; Le Saint Pilon une histoire d’amour, de passion et de mémoire, haut lieu majeur de la chrétienté, de la contemplation et de la foi, refuge de Marie Madeleine. Nos rois de France sont venus nombreux chercher l’aide et la protection de notre sainte. En 2015 avec la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume et son président Ferdinand Bernhard, sans qui rien n’aurait pu se faire, j’insiste dessus, avec également la Fondation du Patrimoine, notre historienne-chef de projet et de restauration Marielle Serre, Pierre Légal (Géomètre expert) l’association Acta Vista, BAO formation , la commune de Riboux , tous ont réuni leur compétence; Un dur labeur à 1000 mètres d’altitude! (…) En 2017, deuxième tranche, avec la restauration intérieure confiée à Olivier Navigilo architecte en chef des monuments historiques, l’entreprise Ad Affresco, le sculpteur José Dafonséca qui a réalisé la statue de Marie Madeleine avec pour modèle la compagne de Rudy Ricciotti. Un chantier hors du temps comme il y a 2000 ans, sans eau, sans électricité, sans route mais une immense volonté et beaucoup d’amour. Sauver cet emblème de la Sainte Baume, site emblématique du futur parc naturel régional, sanctuaire de silence, de spiritualité, de respect, de méditation, tel a été notre combat, notre acte d’amour et aujourd’hui notre fierté ». Pour conclure, Monseigneur Rey dira avant la bénédiction: « Merci à tous ceux qui entretiennent l’histoire, la vie de ce lieu et ici merci à ceux qui ont contribué à cette restauration. Cela participe à l’exaltation du message de celle qui a rencontré Jésus ressuscité, qui nous porte à travers les siècles le témoignage d’un dieu qui est pour nous vivant et agissant ». Et le ruban fût ensuite coupé sous les applaudissements, en présence également des Vice-Présidents Blandine Monier, René Jourdan, Jean Michel, Georges Ferrero, de la Vice-Présidente du Conseil Départemental Laetitia Quilici, du maire du Plan d’Aups Gilles Rastello, du Président du Syndicat mixte de préfiguration du Parc naturel régional de la Sainte-Baume Michel Gros et du chef d’escadron Jean-Marc Payet. La journée s’est ensuite poursuivie par le partage d’un aïoli à Riboux dans une atmosphère propice aux échanges et avec une multitude de bénévoles mobilisés dont les CCFF de Riboux, Plan d’Aups et de Cuges.

Rappel des étapes de cette restauration:

La Chapelle du Saint Pilon fait partie intégrante du patrimoine historique du territoire Sud Sainte Baume. Située à 994 mètres d’altitude, elle surplombe la grotte Sainte Marie-Madeleine. Depuis le sommet, le Saint-Pilon offre un panorama unique depuis les Alpes, le Luberon, la Sainte Victoire et les Alpilles côté nord, jusqu’aux massifs de l’Esterel, des Maures, la côte varoise et la baie de Cassis côté Sud.
L’objectif de cette restauration était de redonner l’éclat d’antan à cette chapelle
Les travaux se sont déroulés en deux phases (juin-septembre 2015 et mai-juillet 2017) sous l’impulsion de Suzanne Arnaud (Maire de Riboux) et de Ferdinand Bernhard (Président de la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume).  Deux chantiers d’envergure qui ont nécessité l’héliportage de plusieurs dizaines de tonnes de matériaux, pour un coût s’élevant à plus de 200 000€ TTC. Entre juin et septembre 2015, l’objectif était de s’atteler à la réfection de la toiture et des façades, le tout conduit par Acta Vista dans le cadre d’un chantier Ecole du Patrimoine. La Communauté d’Agglomération a financé cette première phase à hauteur de 80%. Concernant la seconde phase (mai-juillet 2017), la maîtrise d’ouvrage a été assurée par la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume qui a financé la totalité de la rénovation intérieure. Il s’agissait ici de la restauration des parements intérieurs et des sols, de la réalisation d’une statue provisoire en plâtre de Marie-Madeleine (par José Dafonséca). La Maîtrise d’oeuvre fût conduite par un architecte en Chef des Monuments Historiques Olivier Naviglio.
La dernière phase consistera, avec les différents partenaires (Fondation du Patrimoine, Syndicat Mixte de préfiguration du Parc Naturel Régional de la Sainte Baume, Agglomération Sud Sainte Baume, commune de Riboux), en la réalisation d’une table d’orientation ainsi que de la mise en place d’une signalétique.

Sainte Marie Madeleine
Par décision du pape François, la saint patronne de la Provence est désormais fêtée par l’Eglise entière chaque 22 juillet. Une mise en lumière de celle surnommée « l’apôtre des apôtres », premier témoin du tombeau vide au matin de Pâques, première à annoncer la résurrection du Christ aux apôtres. Mais au delà du volet religieux, Sainte Marie Madeleine tient une grande place au sein de nos traditions provençales, qui pourraient remonter à l’époque de Jean Cassien aux alentours du IVe siècles. Avec ses compagnons d’exil, Marie Madeleine aurait mené une mission d’évangélisation en Provence avant de se retirer dans la fameuse et illustre grotte en Sainte Baume qui porte aujourd’hui son nom. Et si le Saint Pilon demeure un haut lieu de dévotion, c’est que ce pilier (ou pilon, du provençal pieloun) marque l’endroit, où selon une croyance populaire, Marie Madeleine était déposée par les anges sept fois par jour. Elle y recevait une nourriture céleste sous la forme d’hostie de communion, rendant inutile toute autre alimentation. Le Saint Pilon était ainsi à l’origine une colonne de pierre surmontée d’une statue de Marie Madeleine soutenue par les anges. C’est en 1493 que la Chapelle naîtra,  constituant le chemin de pèlerinage dit « chemin des Roys » menant de Saint-Maximin la Sainte Baume à la grotte de Sainte Marie-Madeleine. Cette chapelle déclina avec le temps, après avoir été ravagée durant la Révolution. Située sur la crête du massif de la Sainte Baume, ce haut lieu de pèlerinage demeure un site incontournable pour les croyants ou les passionnés d’histoire. Car la vie et l’existence de Marie-Madeleine suscitent depuis des siècles une réelle fascination, avec une multitude d’écrits et de théories sur ce personnage emblématique de l’histoire de la Provence.

155 Avenue Henri Jansoulin, 83740 La Cadière-d'Azur
04 94 98 26 60
04 94 98 26 69