Sanary, dans le cercle très fermé des villes aux 4 fleurs

Le label national « Villes et Villages Fleuris » date de 1959, et émane du ministère du Tourisme. Ce label garantit une qualité de vie et témoigne d’une stratégie municipale globale et cohérente. Les critères d’attribution, à l’origine dédiés à la qualité esthétique du fleurissement, ont progressivement laissé une place prépondérante à la manière d’aménager et de gérer les espaces paysagers, pour valoriser la qualité de vie des résidents et des visiteurs.

C’est le Conseil national des Villes et Villages Fleuris qui est chargé d’organiser et de promouvoir ce label. Les trois premiers niveau du label sont attribués à l’échelon régional, tandis que la 4ème fleur se décide au niveau national. La commune de Sanary en est détentrice depuis 2004, sachant qu’une visite de contrôle est programmée tous les trois ans. Mardi après-midi le maire Ferdinand Bernhard a donné lecture de la lettre du Conseil National des Villes et Villages Fleuris annonçant que la commune conservait ce précieux label. De surcroît, un prix spécial lui a été attribuée à savoir le prix de l’action éducative et pédagogique en lien avec le Cabanon des Vignes et le Jardin des Oliviers qui ont accueilli pas moins de 3000 scolaires de l’intercommunalité l’année dernière. Comme l’a rappelé Ferdinand Bernhard, ce label couvre un large spectre de domaines: Accueil, propreté, développement durable, piétonisation, préservation du patrimoine, préservation du patrimoine naturel, l’accessibilité, gestion respectueux des ressources naturelles, actions en faveur de la biodiversité, animations pédagogiques et culturelles….: « Ce label fédère tous nos services, et renforce l’attractivité de notre commune. Car il ne s’agit pas d’accrocher un macaron de plus au fronton de la mairie, surtout pas. On s’inscrit dans une démarche d’amélioration permanente, et cela permet aussi de nous situer au niveau national par rapport à d’autres communes ». Aujourd’hui seules 249 communes en France possèdent les 4 fleurs, et dans le département, 4 communes en sont détentrices. Une belle distinction pour la commune de Sanary-sur-Mer, le maire concluant: « La remise en question est permanente, le souci du beau et du détail guide notre démarche. Une ville où les habitants et les visiteurs se sentent bien est une ville qui génère l’embellissement et le respect de l’espace public ».

Extrait de la lettre du CNVVF:
« Ces dernières années, la ville a su déployer une stratégie globale de mise en valeur de son territoire plus aboutie avec des aménagements très qualitatifs tant sur l’espace public que sur le paysage. Les sites naturels exceptionnels que vous avez à cœur de protéger sont mis en valeur de façon remarquable ainsi que les rénovations urbaines (giratoires, routes et rues…). Le patrimoine bâti historique et culturel est restauré. Ces aménagements intègrent systématiquement des plantations généreuses et identitaires . La ville poursuit ses chantiers avec la réhabilitation de la station d’épuration et de récupération des eaux noires du port. L’arbre occupe une place importante dans la cité et un plan de gestion est en cours de réalisation comprenant: Inventaire, suivi sanitaire et renouvellement. Le prix spécial décerné récompense le remarquable travail de restauration du « jardin des oliviers » qui comporte 113 variétés d’oliviers produisant une huile bio, ainsi que le « cabanon des vignes », sa ferme pédagogique et son potager bio qui accueillent toute l’année des jeunes scolaires ».

Imprimer