Sud Sainte Baume, un territoire tourné vers l’avenir

La cérémonie des vœux de la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume a permis de dresser un bilan des actions entreprises en 2017 et une projection sur les années futures. Le président Ferdinand Bernhard a rappelé lundi soir au sein de la Salle des Fêtes du Plan du Castellet plusieurs principes guidant son action: « j’ai souhaité dès le départ que les maires soient souverains chez eux, qu’ils conduisent leurs chantiers comme ils l’entendent. Je ne veux pas que l’intercommunalité soit une perte de souveraineté pour les maires, que les administrés soient éloignés des lieux de décision. Ferdinand Bernhard-Voeux Agglomération Sud Sainte BaumeTous les projets entrepris sont ainsi proposés par les maires qui restent les patrons dans leurs communes. D’autre part, il est important de conserver cet esprit de solidarité en aidant les « petites communes », il faut que les grandes les tirent vers le haut, je pense ainsi aux travaux structurants comme les rues piétonnes dans le centre ancien de la Cadière d’Azur, à Signes les voies de contournement, aux futurs travaux dédiés aux rues piétonnes du Vieil Evenos, ou encore au bistrot de Riboux ». Autre volet abordé, la jeunesse: « Nous voulons continuer à investir pour les enfants; On va ainsi poursuivre l’École du Développement Durable, les Classes Numériques que nous avons étendu aux collèges. Il faut donner aux enfants les moyens de la réussite ». Le Président a aussi évoqué son souhait d’impulser un nouveau souffle pour le Parc d’Activités de Signes et bientôt pour celui de la Baou. Les nouvelles compétences imposées par l’Etat comme la GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) et les Transports ont été également abordées. Dernier sujet d’importance, le Plan Local de l’Habitat: « On a décidé à l’unanimité qu’on ne se fixerait pas d’objectifs pour faire 1800 ou 2000 logements sur notre territoire. Nous allons regarder le nombre de logements réalisés chaque année, sociaux ou pas sociaux et on ne dépassera pas ce nombre. Car nous ne sommes pas là pour bétonner la région. On a souhaité, à l’unanimité, conserver nos zones agricole et naturelle». Un discours fédérateur et ambitieux pour notre territoire qui s’est clôturé par de chaleureux applaudissements.
Cette cérémonie a rassemblé les Vice-Présidents Suzanne Arnaud, Jean Michel, Philippe Barthélemy, René Jourdan, Blandine Monier et Jean-Paul Joseph, ainsi que Jean-Paul Hussié qui représentait Nicole Boizis (en convalescence). Plusieurs élus beaussétans étaient aussi présents (Le Vice-Président Georges Ferrero était excusé). On retrouvait enfin les Conseillers Départementaux Lætitia Quilici et Marc Lauriol ainsi que le Chef d’Escadron Jean-Marc Payet.

Imprimer