Un budget ambitieux présenté lors du conseil communautaire de l’agglomération Sud Sainte Baume

21 points étaient à l’ordre du jour du Conseil Communautaire de lundi après-midi au Plan du Castellet. Parmi les points majeurs soulevés, l’assemblée a approuvé les budgets primitifs 2018. René Jourdan (Vice-Président) a rappelé que les budgets se « caractérisaient par la prise d’une nouvelle compétence (Gemapi*) et l’ouverture de trois nouveaux budgets annexes (Transports, déchets ménagers, GEMAPI) ». Le total s’élève à 44.447.052, 00€ (33.094.999 en fonctionnement et 11.352.053 en investissement). Comme l’a rappelé le Président Ferdinand Bernhard, la priorité est « de rester la communauté d’Agglomération proposant la fiscalité parmi les plus basses de la région ». Pour preuve, en 2017, la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume (CASSB) figure parmi les EPCI ayant les taux les plus minimes concernant la taxe d’habitation et la Cotisation Foncière des entreprises au niveau régional ( 2ème position sur le 06,13 et 83, 1ère pour la CFE dans le Var).Ferdinand Bernhard - conseil communautaire Sud Sainte Baume
Dans ce budget prévisionnel 2018, une large part est consacrée à l’investissement, l’objectif étant de poursuivre la réalisation de projets portés par les communes, chaque maire restant souverain dans sa ville (Centres Anciens de la Cadière d’Azur, d’Evenos, de Signes, voiries intercommunautaires, caserne des gendarmes au Beausset, extension des classes numériques aux collèges, le PIDAF, école du développement durable….)
Il a été également question de l’avancement du schéma de mutualisation avec Philippe Barthélemy (Vice-Président), où des actions concrètes ont été menées par la CASSB (adhésion au SICTIAM, des dispositifs pour le service de la commande publique, l’instruction des permis de conduire, l’espace touristique Gabriel Tambon…). Autre délibération importante, celle présentée par Jean Michel (Vice-Président), autour de l’instauration d’un partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var pour l’aménagement et le développement économique du Parc d’Activités du Plateau de Signes, avec de nouvelles économies à venir encore cette année.
Autre sujet d’importance le « Plan d’Action pour la Prévention des Inondations » et  la « GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations » (GEMAPI): « Je suis souvent critique envers l’Etat, mais je pense que cette taxe est une bonne chose, dans la mesure où on aura un budget consacré expressément à ces problématiques majeures. Nettoyer les cours d’eau est l’une de nos premières priorités, puis on s’attèlera au fur et à mesure à différents ouvrages » soulignera le Président Ferdinand Bernhard (voir notre précédent article). Après bien des échanges, ce conseil a été aussi marqué par le vote d’une motion pour l’égalité et l’accès aux soins sur le territoire communautaire. Blandine Monier (Vice-Présidente) a mis en avant la réalité de la fracture médicale: « Ainsi par exemple, la commune de Riboux ou le quartier du Broussan à Evenos se retrouvent à plusieurs kilomètres du premier médecin, et plus grave, aucun n’accepte de se déplacer en cas de besoin ou d’urgence. C’est pourquoi la communauté d’agglomération Sud Sainte Baume souhaite témoigner toute sa solidarité avec l’ensemble des administrés de son territoire et interpeler officiellement et solennellement l’état sur la nécessité vitale et l’urgence d’un rééquilibrage de la carte de santé, afin d’assurer aux secteurs les moins peuplés de son territoire un accès minimum aux soins ».
Parmi les autres sujets abordés, le Président Ferdinand Bernhard a fait le point sur l’installation progressive du Très Haut Débit, avec une volonté clairement affichée d’accélérer ce dossier (nous sommes d’ores et déjà passés de 7 à 15 ans pour l’aménagement du numérique sur notre territoire). Actuellement, le SMO PACA THD gère la mise en place de montée en débit au sein de plusieurs zones définies de notre territoire (voir notre article), tandis que la problématique des « zones blanches » est en cours de traitement notamment pour le Broussan, Riboux et Port d’Alon.
Enfin, en marge de ce conseil, il a été question des déchèteries et des nouvelles dispositions en vigueur. En effet, désormais seuls les administrés sont habilités à se rendre dans les déchèteries intercommunales. Le président a rappelé qu’en 2017, le coût de transport des déchets au Sittomat s’était élevé à 700 000€, et qu’en 2018, le coût s’élèverait à 900 000 euros, le constat étant une augmentation exponentielle des déchets emmenés dans les sites intercommunaux par les professionnels. En conséquence, afin de ne pas pénaliser plus encore les contribuables, décision a été prise que les professionnels emmènent leurs déchets dans des centres agrées (voir les informations sur les déchèteries sur notre site).

Autres délibérations:
*Désignation des délégués au sein du Syndicat Intercommunal de la Reppe et du Grand Vallat.
*Désignation d’un délégué titulaire et d’un délégué suppléant au sein du syndicat mixte de préfiguration du parc Naturel Régional de la Sainte Baume.
*Attributions compensatoires provisoires 2018
*Votes des budgets annexe de l’eau et de l’assainissement du Parc d’Activités du Plateau de Signes
*Vote des budgets annexes du Tourisme (273.000€), des transports (4.475.174€).
*Vote du budget annexe de la collecte et du traitement des déchets ménagers et assimilés (17.079.893€)
*Application de la taxe GEMAPI et fixation du produit nécessaire pour les dépenses 2018 (1.219.000€). Approbation du budget annexe GEMAPI (3.699.000€).

Imprimer