Inauguration du Nœud de Raccordement Optique à Sanary

L’objectif du Plan France Très Haut Débit est de couvrir tout le territoire en Internet Très Haut Débit. Cela représente un investissement de 20 milliards d’euros répartis entre l’État, l’Europe, les Collectivités Territoriales et les opérateurs privées. Il est important de rappeler que L’État a laissé la possibilité aux opérateurs de choisir des zones où déployer la fibre optique, laissant les autres secteurs sous la responsabilité des collectivités territoriales. Ainsi sur le Var, 34 communes sont prises en charge par des opérateurs privés (Zones Appel à Manifestation d’Intentions d’Investissements) dont la commune de Sanary-sur-Mer:Ferdinand Bernhard fibre optique « Au total, sur le Var le coût s’élève à 700 millions d’euros, et le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique du Var (SDTAN 83) s’est donné comme objectif 2023 pour que les 153 communes bénéficient de la Fibre Optique » explique Laetitia Quilici (Vice-Présidente du Conseil Départemental). Ferdinand Bernhard  (Président Agglomération Sud Sainte Baume-Maire de Sanary-sur-Mer) rappelle qu’initialement le déploiement devait se réaliser sur 15 ans: « Or, afin de réduire cette fracture numérique, je m’étais engagé au nom de l’interco à réduire ce délai de moitié ». Ainsi d’ici 2023, l’ensemble des communes du territoire Sud Sainte Baume devraient bénéficier de la fibre optique, sachant qu’un phasage a été acté pour définir des zones prioritaires, et permettre également des opérations de montée en débit sur certains secteurs, le temps de l’arrivée de la fibre; Car pour Ferdinand Bernhard, la priorité a été donnée aux écoles et collèges: « Nous avons équipé l’ensemble des établissements scolaires du territoire en tablettes numériques et TNI,  il est essentiel que le fibre y soit déployée prioritairement ».

A Sanary-sur-Mer, l’opérateur SFR est à l’œuvre, et d’ici septembre prochain, 1000 foyers seront déjà raccordés à la fibre, sachant que Ferdinand Bernhard a expressément demandé à l’opérateur « de faire à chaque étape, un quartier très dense et un quartier moins dense », pour ne surtout pas privilégier les zones plus habitées au détriment des autres. Lors de l’inauguration du Noeud de Raccordement Optique situé dans le secteur de Pierredon Sud, Isabelle Simon (Directrice des Relations Régionales Méditerranée de SFR) a annoncé: « En décembre 2018, ce sont environ 4000 logements qui bénéficieront des services du Très Haut Débit. le déploiement se poursuivra ensuite sur l’ensemble de la ville pour permettre aux 16528 adresses de la commune de Sanary d’avoir accès à la vitesse et à la performance de la fibre d’ici 2020 ». L’opérateur SFR finance sur ses fonds propres cette opération d’envergure: « On remercie les services de la commune pour leur soutien ». Enfin il est important de rappeler qu’il s’agira d’un réseau mutualisé, ouvert à tous les opérateurs.

La fibre optique, qu’est-ce que c’est ?
Une fibre optique est un fil de verre ou de plastique, plus fin qu’un cheveu, qui conduit la lumière. Le signal lumineux injecté dans la fibre est capable de transporter de grandes quantités de données à la vitesse de la lumière sur de grandes distances.
La fibre optique permet des débits beaucoup plus élevés que les fils
de cuivre du téléphone, sans dégradation sur la distance.
De quoi parle-t-on ?
*ADSL : L’ADSL est une technologie qui permet de se connecter à Internet en «haut débit» grâce au réseau téléphonique. Pour se connecter à Internet en ADSL, il suffit de brancher son ordinateur sur la prise téléphone de la maison par l’intermédiaire d’une «box ADSL» ou d’un «modem ADSL
« fourni par le fournisseur d’accès Internet (FAI) avec lequel une offre a été souscrite.
*Haut débit : c’est la connexion permanente à Internet à partir de 512 Kbps.
Offres Triple Play (ou 3play) : ces offres comprennent l’accès à l’Internet, à la télévision et à un service de
téléphonie fixe en souscrivant généralement un forfait mensuel. Elles requièrent un débit minimum de 2 Mbps.
*Très haut débit ou THD : grâce à la fibre optique, on peut atteindre dès le départ des débits pouvant aller jusqu’à 1 Gbit/s rendant possibles les nouveaux usages d’Internet. 1 Gbit/s = 1000 Mbit/s
*Zones AMII (= zones Appel à Manifestation d’Intentions d’Investissements). Zones exclusivement réservées à l’initiative privée, définies dans le cadre règlementaire du très haut débit élaborée en juin 2010.

Imprimer