Le Docteur Alain Pouhet, référence nationale dans le domaine des dys, à la Maison Bleue

Sous l’impulsion du maire de Sanary-sur-Mer et président de la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume Ferdinand Bernhard, la Maison Bleue a ouvert ses portes en septembre 2016 grâce à une solide équipe de bénévoles et au dynamisme du docteur Moréno. Cette structure innovante s’adresse aux enfants «différents » de notre territoire, et outre les nombreux services dispensés, elle a également pour vocation à « accueillir les associations » comme l’explique le Docteur Moréno. Et parmi elles, on retrouve la dynamique association d’Isabelle Decitre « Dyspraxie France Dys 83 » qui œuvre sans relâche pour sensibiliser professionnels de santé et enseignants à cet handicap, tout en aidant les parents dans leurs démarches. L’association propose également des formations, comme ce fut le cas samedi matin: « Nous sommes vraiment très heureux d’avoir pu inviter le Docteur Alain Pouhet (Docteur en Médecine Physique et réadaptation formateur en neuropsychologie infantile) , car c’est une référence au niveau national, et dans notre région nous sommes pauvres en spécialistes des troubles dys » explique Isabelle Decitre. Outre son expertise, le Docteur Alain Pouhet a une belle manière d’expliquer et de former, en échangeant de manière permanente avec les participants. Ainsi une quinzaine de professionnels se sont formés aux « situations de Dys ». Très impliqué et proche des associations de parents, le docteur Alain Pouhet soulignait: «La complexité pour les acteurs évoluant avec des enfants dys, c’est de considérer que c’est un handicap; Car tous imaginent le handicap comme le petit panneau bleu avec un fauteuil roulant. Or le handicap c’est une situation de limitation d’activités et de restriction de participation. Lorsque tu arrives en 3ème année de primaire, que tu ne sais pas lire, tu es bien dans ce cadre. Si on te demande d’écrire et que tu es dyspraxique, tu connais l’orthographe des mots dans ta tête en épellation, mais quand tu écris le mot, cela ne ressemble à rien. On te dit alors que tu n’as pas travaillé, mais ce n’est pas ça, tu a une panne dans ton cerveau qui t’empêche d’apprendre » précise le Docteur Alain Pouhet. Du chemin reste à parcourir pour le domaine des « Dys », car comme le répète Isabelle Decitre: « C’est un combat de tous les jours pour les parents afin de faire reconnaître cet handicap ». En tout état de cause, l’association travaille d’ores et déjà à une prochaine manifestation avec le Docteur Alain Pouhet, car cette formation fût riche en enseignements.

Imprimer