Après la récolte, l’heure était à la dégustation d’une soupe au pistou pour des scolaires sanaryens!

L’école du développement durable aurait pu se résumer en ce déjeuner de mercredi au Cabanon des Vignes. Car après avoir semé, récolté, les enfants ont pu déguster le « fruit de leur travail », le tout dans un esprit de partage avec des résidents de la Maison de retraite La Pinède et de l’IME Les Dauphins. Ferdinand Bernhard, président de l’Agglomération Sud Sainte Baume soulignait d’ailleurs: « C’est intéressant de voir que l’école du développement durable se prolonge par des moments festifs, on a passé un magnifique moment ». Sentiment partagé par les enfants, heureux de déguster une soupe au pistou, non seulement délicieuse, mais surtout à base des produits qu’ils avaient semé puis récolté (voir notre précédent article). La Directrice de l’école élémentaire de la Vernette précisait: « Cela s’inscrivait dans le cadre de l’école équitable et solidaire mais aussi dans la lignée de l’école du potager. En parallèle, nous avons mené un projet intergénérationnel avec les résidents de la Pinède ». Et les résidents étaient pour le moins ravis comme Geneviève: « On a longuement discuté avec les enfants, on a passé un très bon moment ». Pour l’IME les Dauphins, ce déjeuner avait également beaucoup de sens: « La commune nous a permis de mener un projet pédagogique autour du Cabanon, où les enfants ont semé puis récolté. C’est une belle concrétisation aujourd’hui, et c’est aussi dans une optique d’intégration » relatait Marion (éducatrice): « C’est un beau projet il faut féliciter les bénévoles, les enseignants, tous les acteurs qui ont contribué à ce beau moment » précisait Ferdinand Bernhard. Car il y avait du monde dans les cuisines, entre l’élu en charge de l’EDD Jean-Luc Granet qui avait concocté cette soupe au pistou et une entrée à base de radis, et Daniel avec Paul aux fourneaux pour les fameux chichis, une tradition sanaryenne que les enfants ont apprécié à sa juste valeur! Pour rappel, l’Agglomération Sud Sainte Baume a pris la compétence « Ecole du Développement Durable », et offre la possibilité à toutes les classes du territoire de suivre un programme (école de la mer, école de la forêt, école des oiseaux, école du potager….). Cette année, ils ont été plusieurs milliers de scolaires à participer à ce dispositif d’envergure.

Imprimer