Dépistage et échange avec le CeGIDD à Sanary

Vendredi, sur la Plage de Portissol, l’équipe du Centre d’Information, de Dépistage et Diagnostic des Infections Sexuellement Transmissibles (CeGIDD) Var Ouest est venue à la rencontre des gens. L’unité mobile du CeGIDD varois, apporte aux personnes qui ne viennent pas vers les systèmes de soins, l’accès aux Tests Rapides d’Orientation Diagnostique (TRODs) et aux sérologies sanguines. Il faut savoir qu’en France on estime entre 20 000 et 40 000 le nombre de personnes infectées par le VIH qui l’ignorent. Après contamination, le virus peut entraîner un syndrome viral d’allure banale (fièvre, ganglions, mal de gorge, éruption cutanée) qui passera seul. Néanmoins il y a des cas où cette primo-infection reste asymptomatique. A ce stade, seule la recherche dans le sang de l’ARN du virus (charge virale) est positive, les sérologies se positivent plus tardivement: « Malgré les campagnes de sensibilisation, le VIH n’est pas à la baisse, bien au contraire, et cela concerne tous les âges » explique Emmanuel Chevalier, médecin (hôpital Sainte Musse). Tout l’été, avec leur unité mobile, l’équipe a fait le tour des plages afin d’aller à la rencontre des gens n’osant pas aller à l’hôpital, avec un test gratuit et anonyme fiable à 99%. Ces actions permettent également aux personnes volontaires d’avoir un test d’orientation rapide vis à vis du VIH et de la Syphilis, et éventuellement du VHC (virus de l’hépatite C), dont la fiabilité dépasse 99%. Cette présence à Sanary, s’inscrivait dans la continuité des actions de prévention menées tout au long de l’année par la municipalité, avec par exemple des actions auprès des scolaires tout au long de l’année (Dépistages visuel, bucco-dentaire), et durant l’été (risques auditifs, solaires, dangers liés à l’alcool). Infos sur le CeGIDD: http://www.cegidd.fr

Imprimer