Sécurisation et cure de jouvence pour l’Ancien Chemin de Toulon

Devenu « voie d’intérêt communautaire » en 2015, L’Ancien Chemin de Toulon poursuit sa mutation et sa cure de jouvence, et la fin de ce chantier d’envergure approche à grand pas. Car cette voie très fréquentée traverse Sanary d’Ouest en Est sur près de 5,2km et relie Bandol à Ollioules. Voilà plusieurs années, la commune a entrepris un programme de travaux conséquent pour aménager et sécuriser cet axe, tout en l’embellissant, dans la lignée de son label « Villes et Villages Fleuris ». Samedi matin, le maire de Sanary et Président de l’Agglomération Sud Sainte Baume avait convié les riverains pour présenter les nouvelles phases à venir. Et ils étaient très nombreux dans la salle, et ont profité de poser de nombreuses questions dans un climat cordial. Ferdinand Bernhard a ainsi rappelé: « Les différents aménagements, réalisés ou programmés par la Commune et l’Agglomération sur l’Ancien Chemin de Toulon, ont pour but de sécuriser tous les types de déplacement. L’ajout de giratoires et la réduction de la largeur de la chaussée contribuent à limiter la vitesse de circulation des véhicules et à augmenter la fluidité du trafic. De nombreux trottoirs sécurisés, accessibles aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR), ont été créés. Cet aménagement global s’accompagne d’un volet «embellissement».
Celui-ci comporte entre autre l’enfouissement de différentes lignes aériennes disgracieuses, la suppression des branchements d’eau potable en plomb, le remplacement des conduites d’eau potable si nécessaire, la création de bassins de rétention sur le réseau pluvial, l’installation d’un éclairage public économe en énergie (LED) et la création d’un « cordon vert » de 5 kilomètres. Le résultat est parlant et les prochains travaux concerneront le tronçon ente le chemin de la Morvenède et le carrefour giratoire Barthélémy Rotger, pour une livraison programmée avant l’été 2019. Resteront ensuite la dernière partie côté Ollioules, à la jonction de l’échangeur puis l’aménagement du dernier tronçon au niveau du Jardin d’Hiver. A l’horizon 2020, les travaux seront ainsi terminés sur l’Ancien Chemin de Toulon. Ferdinand Bernhard a également annoncé que les stationnements seraient supprimés tout le long de la voie, pour des raisons de sécurité évidente, et parmi les autres bonnes nouvelles pour les riverains, les poids lourds n’y passeront plus. Un chantier ambitieux et d’envergure, qui permet ainsi de sécuriser cette voie, entre la  mise en place de dispositif pour réduire  la vitesse des automobilistes (effet paroi avec la végétation, instauration de radar pédagogique)  et la mise en place d’un trottoir au minimum sur chaque tronçon aménagé. Les nuisances sonores liées à la circulation sont également réduites grâce à la réalisation d’un enrobé acoustique, et l’embellissement du secteur est véritablement parlant entre l’enfouissement des réseaux et la création d’espaces verts. Une véritable cure de jouvence pour cette voie communautaire, qui s’inscrit dans une démarche plus globale impulsée par Ferdinand Bernhard pour la sécurisation et l’amélioration du trafic, avec prochainement la mise en service du Pont sur la Reppe et l’échangeur autoroutier.

Imprimer