Belle chaîne de solidarité à la Maison de retraite du Rosaire

L’incendie qui s’est déclaré le 24 août dernier dans l’EHPAD (Etablissement d‘Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) « Résidence Le Rosaire » a douloureusement touché la ville de Sanary-sur-Mer. Deux résidentes n’ont malheureusement pas survécu à ce drame. De nombreuses victimes ont été intoxiquées et des résidents ont rapidement été relogés par l’équipe du groupe Korian dans le Var et les Bouches du Rhône. Les travaux de réhabilitation et de réfection, entrepris dès le 17 septembre, doivent s’achever à la mi-décembre 2018: « Avec Muriel Canolle, nous avons rendu visite à l’ensemble des résidents, il faut vraiment saluer la belle chaîne de solidarité qui s’est mise en place. Les bénévoles qui venaient au Rosaire, prennent de leur temps pour leur rendre visite dans les différents établissements » souligne le maire Ferdinand Bernhard. Une solidarité également concrète le jour du drame, entre les policiers municipaux, nationaux, le SAMU, les pompiers, le voisinage, l’ARS, la Préfecture et bien évidemment le groupe Korian et la commune: « Nous avons la chance d’être soutenu par la mairie, mais ce n’est pas le fruit du hasard, car des liens étroits étaient déjà tissés, et aujourd’hui, avec le groupe Korian tout est fait pour que les résidents, les agents se sentent au mieux. Et on attend avec impatience le retour au sein de cette maison de retraite très familiale » explique Barbara Collin. L’occasion aussi de revenir sur ce drame: « La commission de sécurité était passée en juin, tout était conforme, tout a parfaitement fonctionné lors de l’incendie. Mais il faut tirer tout de même des enseignements, car nous comptons aller au delà de la règlementation au sein des différents établissements, mais aussi revoir les exercices incendie pour aller encore plus loin. On va travailler sur une nouvelle méthodologie autant pour les maisons de retraite que pour les écoles » ajoute la maire Ferdinand Bernhard.

Détail des actions menées et descriptif
L’incendie est survenu dans une chambre de l’EHPAD « Résidence Le Rosaire », située dans l’aile aile nord, au rez- de-chaussée, et occupée par deux résidents. Dès l’information passée, la cellule de crise municipale a été activée par l’élue d’astreinte, afin de favoriser le bon déroulement des opérations de secours des résidents et de sécurisation du bâtiment et des alentours.
Une opération de relogement, concernant 66 personnes, a immédiatement été lancée, avec l’appui de nombreuses équipes sanitaires et médico-sociales de la région. Les réajustements et transferts des résidents, rendus nécessaires pour des raisons de prises en soins ou de rapprochement géographique des familles, ont eu lieu durant tout le mois de septembre. A ce jour la grande majorité des résidents sont admis et pris en charge dans des établissements du groupe KORIAN de l’aire toulonnaise. L’établissement a dû entreprendre de nombreuses vérifications avant de pouvoir effectuer les travaux de réhabilitation et réfection.

Sécurisation et stabilisation des relogements pour objectifs
La ville de Sanary-sur-Mer a pour objectifs la sécurisation et la stabilisation des relogements des résidents pour garantir la continuité des prises en soins. La réhabilitation partielle des zones sinistrées et impactées permet à court terme d’envisager la réouverture séquentielle de l’établissement. Les travaux de réfection des façades et réfection de la terrasse Sud pour l’accessibilité sont prévus sur l’exercice 2018 par le délégant, le Centre Communal d’Action Sociale.
Dès validation de l’ensemble des contrôles effectués par l’expert judiciaire, les travaux ont pu être entrepris par l’établissement Korian pour la remise en état des zones impactées et sinistrées.
La zone impactée est essentiellement la cage de l’escalier principal de l’établissement sur tous les niveaux.
La zone sinistrée correspond à l’ensemble des chambres et du couloir du rez-de-chaussée de l’aile Nord du bâtiment.
Les premiers travaux ont débuté le 17 septembre et s’achèveront mi-décembre 2018.
Les travaux sont réalisés en deux grandes étapes :
l’une après isolement et l’autre après réhabilitation de la zone sinistrée
• 1ère étape
actions et travaux en vue de L’exploitation partielle de L’établissement, après isolement de La zone sinistrée
– Vérification des installations techniques (ascenseur, gaz, chauffage, appel malade, système de sécurité Incendie, etc).
- Contrôle de la structure (solidité) au niveau de la zone sinistrée par le bureau de contrôle Véritas
- Décontamination de la zone impactée
– Mise en peinture de la zone impactée
- Dépôt d’une demande d’avis de sécurité pour l’ouverture partielle de l’établissement (hors zone sinistrée)
- Emission d’un avis favorable le 06/09/2018 par la commission de sécurité concernant la demande d’ouverture partielle
- Décontamination de la zone sinistrée hors chambre 8 (en cours)
- Réalisation des travaux d’isolement de la zone sinistrée du reste de l’établissement comprenant la neutralisation de toutes les installations techniques à l’exception de la détection incendie
- Visite de la commission pour la réception des travaux (prévue en Novembre)
- Exploitation partielle de l’établissement
Échéance prévisionnelle : avant la fin de l’année 2018
• 2èMe étape
 actions et travaux en vue de L’exploitation totaLe de L’établissement, après réhabilitation de La zone sinistrée
– Dépôt d’une demande d’autorisation des travaux pour la réhabilitation de la zone sinistrée (15 octobre)
- Réalisation des travaux de réhabilitation de la zone sinistrée et création d’une sortie de secours supplémentaire au rez-de-chaussée de l’aile Nord
- Mise en peinture de la zone sinistrée
- Contrôle et vérification des installations techniques par bureau de contrôle Véritas
- Visite de la commission pour la réception des travaux de réhabilitation
- Exploitation totale de l’établissement
TRAVAUX EXTERIEURS PROGRAMMÉS PAR LA MAIRIE DE SANARY-SUR-MER
Parallèlement aux travaux induits par le sinistre, la ville de Sanary-sur-Mer a décidé d’effectuer ceux qui avaient été programmés initialement. Ils concernent les parties extérieures et s’étaleront sur la période du 8 octobre au 30 novembre 2018 :
- ravalement des façades, durant six semaines
– réfection de la terrasse de 400m2, sur une période de trois semaines.

Imprimer