Focus sur l’Ecole du Développement Durable

Ils sont aujourd’hui plus de 3500 élèves à participer à l’un des programmes (14 au total) de l’Ecole du Développement Durable proposés par la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume. La commune de Sanary a édité un livret pour les scolaires Sanaryens, qui comporte notamment une présentation du dispositif, des jeux ludiques mais aussi un sachet du blé de l’espérance Maguy Roubaud. La commune a en effet acheté ces sachets au profit de cette association oeuvrant pour les enfants malades. Le maire Ferdinand Bernhard a distribué lundi ces premiers livrets aux élémentaires et maternelles du groupe scolaire Jean Michel Cousteau, et ce mardi à la Vernette. Jean-Luc Granet, en charge de l’école du Développement Durable rappelait: « L’origine de l’école du développement durable remonte à 20 ans », l’enseignante Anne Bérenger avait initié, sur ce qui était les prémices de l’école de la forêt, une action pédagogique au Massif du Gros Cerveau pour faire découvrir aux élèves le patrimoine naturel local. Depuis, du chemin a été parcouru, « nous avons mis en place progressivement plusieurs programmes de l’école du développement durable à Sanary en étroite collaboration avec l’Éducation Nationale et la Direction Diocésaine de l’enseignement. Et depuis 2015, ce dispositif  a été étendu à tout le territoire de l’agglomération ».  Aujourd’hui ce sont ainsi plus de 3500 élèves participants à l’un des 14 programmes proposés, plus de 150 classes concernées, pour un budget annuel de 304 680 euros pris en charge en totalité par l’Agglomération: « Nous avons aussi plus de 3000 élèves de l’agglomération et même des environs qui viennent en dehors de ces programmes pour des sorties au Cabanon des Vignes et au Jardin des Oliviers ». D’ailleurs ce n’est pas le fruit du hasard si la commune a reçu un prix spécial du jury national des « Villes et Villages fleuris » pour son action éducative au sein de ces deux sites emblématiques de l’agenda 21 local . Comme le souligne Ferdinand Bernhard: « Il ne suffit pas de déclarer que la jeunesse est une priorité, Nous entendons poser des actes. Ces programmes permettent de former les éco-citoyens de demain,  nous voyons aujourd’hui que ces programmes portent leur fruit  auprès des enfants et de leur parent».

Exemple des programmes de l’école du développement durable proposés aux scolaires:

L’école du potager et du bio: Le projet « Ecole du potager et du bio » est une découverte de la culture biologique, de la permaculture et du rôle des insectes et de l’apiculture. Il consiste à intégrer dans le programme pédagogique du premier cycle un enseignement sur le jardinage écologique. Il permet d’aborder les questions relatives à l’intérêt de l’écosystème du jardin écologique, aux techniques d’entretien et aux résultats possibles.
L’école des premiers pas vers la nature : Ce projet consiste en une sensibilisation globale à la faune et à la flore à travers des activités sensorielles (toucher, vue, odorat) destinées aux enfants de maternelle, à la découverte des saisons leur permettant d’appréhender les formes et les couleurs des fruits, des légumes, des arbres, des feuilles et des fleurs.
L’école de le mer: Les enfants de maternelle accueillent la mer Méditerranée au cœur de l’école à la portée de leurs petites mains et en toute sécurité.
Les enfants de primaire quant à eux découvrent de  façon plus approfondie la faune et la flore marines ainsi que les sources de pollution potentielle de ce milieu. Ils terminent leur découverte du monde végétal et animal marin grâce à une randonnée palmée en surface au sentier sous-marin de Portissol. Les élèves sont sensibilisés à la fragilité du milieu marin afin de favoriser une prise de conscience de ces jeunes citoyens de la cité historique de la plongée sous- marine.
L’école des oiseaux : Dans la cadre de la création de refuges LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) dans les écoles ou les espaces naturels de Sanary, les élèves bénéficient des séances d’initiation à l’ornithologie, à la découverte de la diversité des espèces d’oiseaux méditerranéennes, de leur morphologie et de leur chant. Ils sont sensibilisés à la fragilité du milieu naturel dans lequel les oiseaux vivent, et à la nécessité d’adapter un comportement responsable.
L’école de l’eau: Ce projet sensibilise à l’importance vitale de l’eau, ressource précieuse et indispensable à tous les êtres vivants et à de nombreuses activités anthropiques ; une ressource pourtant menacée (diverses provenances de pollution), coûteuse et symbole d’inégalités sociales et géographiques. Ils découvrent le cycle naturel de l’eau et le parcours de l’eau domestique (eau potable, eaux usées) et sont initiés à la notion de bassin versant. Les enfants sont ainsi incités à adopter un comportement responsable et citoyen pour éviter le gaspillage
et respecter cette denrée rare qu’est l’eau douce sur terre.
L’école équitable et solidaire: Ce projet met en avant la spécificité d’un commerce juste et équitable et la diversité des produits dans le monde et localement à travers un commerce de proximité plus proche et solidaire avec les labels qui le représentent.
L’école du citoyen: Ce projet explique l’impact de l’Homme sur l’environnement, le rôle des institutions publiques, l’influence des décideurs du niveau local à l’international ainsi que du fonctionnement de la démocratie. C’est l’occasion de rencontrer des élus au sein même de leur institution (Mairie, Conseil Départemental, conseil Régional).
L’école de la forêt: Ce projet sensibilise les élèves sur 2 axes. Le premier étant basé sur la biodiversité de nos forêts méditerranéennes à travers la vie d’un arbre, la chaîne alimentaire, la faune et la flore et le cycle des saisons. les enfants sont sensibilisés sur l’impact néfaste de l’homme sur la forêt, les risques liés à l’exploitation de cet écosystème forestier et ainsi à adopter un comportement responsable et citoyen en forêt. Pour finir, un des points essentiels est de savoir s’orienter en forêt en étudiant la cartographie, la lecture de carte, la reconnaissance des sentiers pédestres et l’utilisation d’une boussole
L’école de l’olivier et du bio: Après avoir récolté les olives du jardin des oliviers, les élèves sont sensibilisés à l’histoire et la symbolique de cet arbre, ses spécificités et les méthodes qui permettent de le cultiver en respectant les principes d’agriculture biologique (notamment la lutte biologique contre les prédateurs de l’olive). Les élèves d’élémentaire parrainent les élèves de maternelles, ce qui leur vaut à tous la remise d’une petite bouteille d’huile d‘olive vierge.

Imprimer