Une belle et émouvante cérémonie de la Sainte Barbe à Sanary

C’est une célébration traditionnelle, qui fédère chaque année beaucoup de monde à Sanary-sur-Mer. Une nouvelle fois, la Sainte Barbe, Patronne des Sapeurs-Pompiers a été mise à l’honneur samedi soir. Après la messe célébrée par le Père Rodrigo et la bénédiction des hommes et des engins par le père José Andrade, c’est au gymnase Brunel que l’ensemble du corps des sapeurs-pompiers de Sanary s’est retrouvé, en présence des bénévoles du CCFF et des Jeunes Sapeurs Pompiers, le tout en musique avec la Saint Nazarienne.
Non sans émotion, le lieutenant Antomarchi (chef de centre) a dit être « fier » de ses pompiers, saluant leur investissement au quotidien, tout en rendant hommage à ses paires en cette période difficile. Il a sincèrement remercié le maire Ferdinand Bernhard « car à Sanary, on a la chance d’être soutenu en permanence. Il y a une belle unité entre nous tous, c’est une réelle fierté que de travailler dans cette ville». Quant à Jean-Louis Jacquemus (président de l’école des Jeunes Sapeurs Pompiers), il a annoncé que la vente du blé des JSP avait permis de récolter plus de 8000 euros: « Cet argent sera reversé à des associations œuvrant dans le domaine du social ou du handicap. Bravo à tous». Le Président de l’Union Départementale des Sapeurs Pompiers du Var Jean-Luc Decitre a lui chaleureusement félicité les pompiers du Centre et a remercié Serge Palazzolo (président de l’amicale) qui lui a remis un chèque au profit des orphelins: « Il faut savoir que nous avons des orphelins dans notre département, et nous menons plusieurs actions durant l’année pour les soutenir et leur offrir aussi un peu de joie ». Le maire Ferdinand Bernhard a d’abord évoqué l’importance qu’il accordait à l’harmonie entre tous les acteurs de la cité: « Nous travaillons tous pour l’intérêt général, et il me semble important de faire en sorte qu’on soit les uns avec les autres ». Il a aussi insisté sur sa fierté d’avoir une aussi dynamique école des Jeunes Sapeurs Pompiers: « Ils sont un exemple pour notre jeunesse, et je ne peux accepter que certains esprits aigris s’en prennent à eux. Que ce soit clair, je serais toujours à leurs côtés. Notre pays se porterait bien mieux si toutes les villes avaient une école de JSP, car c’est une réelle école de la vie, de la citoyenneté, du don de soi ». Cette cérémonie a été enfin l’occasion de mettre des pompiers à l’honneur avant que tous ne partagent le verre de l’amitié.

Imprimer