Au Jardin des Oliviers, le moulin à huile, bientôt une réalité!

Imaginé par la commune de Sanary, le Jardin des Oliviers abrite 113 variétés d’Oliviers (plus de 500 au total) et fait la part belle aux métiers agricoles d’antan avec un four à chaux, un four à cade, une noria. Et depuis l’an dernier, un chantier d’envergure a démarré autour de la réalisation d’une bâtisse comprenant un espace muséal, un moulin à huile traditionnel avec son pressoir et sa meule, un four à pain, une grande cheminée, un espace pédagogique, et à l’extérieur une aire de dépiquage (foulage)…  L’ensemble du projet répond à la démarche BDM « niveau bronze » (Bâtiment Durable Méditerranéen), par les choix techniques et les matériaux respectueux de l’environnement et rigoureusement établis. Le chantier touche bientôt à sa fin, et les scolaires sanaryens mais aussi de l’intercommunalité bénéficieront d’un équipement incroyable: « On avait fait l’acquisition voilà plusieurs années d’un moulin à huile à Ste Anne du Castellet, vieux d’un siècle, et grâce à l’aide du GRPO de René Gramondi, nous avons pu le restaurer » explique Jean-Luc Granet: « Nous avons fait fabriquer aussi des scourtins en fibre de coco dans la dernière scourtinerie qui existe en France, à Nyons, afin d’extraire l’huile d’olive ». En clair, les enfants récolteront les olives au Jardin des Oliviers, qu’ils pourront transformer en huile sur place. Ils suivront ainsi toutes les étapes, car comme l’expliquait Ferdinand Bernhard lors de la pose de la première pierre: « Outre notre volonté de sensibiliser les enfants à la protection de l’environnement, l’objectif est aussi de transmettre des savoirs-faire d’antan, notre patrimoine agricole et artisanal » Ce projet va encore plus loin, car une fois l’huile d’olive confectionnée, les enfants pourront l’utiliser au sein d’un espace pédagogique pour réaliser pain et fougasse, cuits dans un four à bois pas comme les autres, puisqu’il s’agit d’une réplique d’un four vieux de 3 siècles à La Piole. Pas de place au hasard dans ce chantier d’envergure, avec également la réalisation d’une cheminée, qui permettra aux enfants de découvrir ce qu’on y mettait à cuire dans les fermes d’autrefois. Et à l’extérieur, une magnifique aire de foulage est quasiment finalisée. De l’école de la forêt, à l’école de l’olivier et du bio, la jeunesse Sanaryenne et de l’intercommunalité auront de quoi faire au sein d’un lieu emblématique de l’Agenda 21 local de la commune, de surcroît certifié en agriculture biologique.

Pour en savoir sur le Jardin des Oliviers:

Histoire du Jardin des Oliviers
Au chemin de Sainte-Trinide, la commune porte depuis plusieurs années un projet de remise en culture de différentes parcelles de terrain, autrefois agricoles, abandonnées lors du terrible gel de 1956. Ce fâcheux événement météorologique va porter préjudice aux cultures en terrasses en l’espace d’une nuit. La plupart des oliviers, culture emblématique de nos campagnes, est perdue. Les terrasses de cultures abandonnées sont peu à peu colonisées par les pins d’alep et disparaissent.
En 2000, la commune acquiert la parcelle AD 493 qui deviendra le « Jardin des Oliviers ». En 2010, la ville fait acquisition d’une nouvelle parcelle AD372. Le projet municipal agricole et pédagogique est engagé depuis 2003. Au Jardin des Oliviers les visiteurs peuvent redécouvrir cette prodigieuse mise en paysage. Les terrasses restent le témoin d’un travail rural extraordinaire, réalisées par des artisans s’appuyant sur un savoir-faire transmis de génération en génération.
Un arboretum unique dans la région
Depuis 2004, plusieurs chantiers d’insertion se sont succédé pour restaurer ou reconstruire ces anciennes restanques. En 2010, trois postesà temps plein ont été créés. Le résultat aujourd’hui : plus de 900m linéaires de murs de restanques en pierre sèche, avec la mise en place de l’adduction d’eau brute pour l’arrosage automatique de 500 oliviers. Les 113 variétés d’oliviers en font un arboretum unique dans la région.
Sensibilisation à l’écologie et à l’agriculture biologique
En 2011, UNE MAGNIFIQUE NORIA a été construite sur le site afin de présenter au public ce système ancestral activé par un âne ou un cheval et permettant de remonter l’eau destinée à l’irrigation des restanques.
UN FOUR à CHAUX a été rénové et UN FOUR à CADE, qui servait à fabriquer l’huile de cade a été construit.
LE JARDIN DES OLIVIERS est surtout conçu dans le but de sensibiliser les visiteurs à l’écologie et à l’agriculture biologique. C’est aussi un site pédagogique qui s’adresse aux enfants, avec la mise en place de programmes de sensibilisation et d’éducation au développement durable (EDD) et cela à l’échelle de la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume, avec l’école de l’olivier et du bio, l’école de l’eau, l’école de la forêt, l’école des oiseaux…
Depuis 2013, l’huile d’olive produite au Jardin des Oliviers, mais également sur les autres parcelles communales, est certifiée par l’organisme international de contrôle et certification de l’agriculture et de l’alimentation biologique Écocert (agriculture biologique AB). Les actions en faveur de la biodiversité sont en permanence développées sur ce site : ruches, prairies fleuries, maintien de l’inule visqueuse, ensemble de la parcelle certifiée Agriculture Biologique, création de restanques, installation de nichoirs pour les oiseaux…

Imprimer