Poursuite des travaux de sécurisation et d’embellissement sur l’Ancien Chemin de Toulon

Actuellement les travaux concernent tronçon Morvenède/Rotger sur l’Ancien Chemin de Toulon. Samedi matin, Ferdinand Bernhard avait convié les riverains pour une réunion de quartier riche en échange, afin de mesurer l’importance de cet ambitieux chantier en cours. Devenu « voie d’intérêt communautaire » en 2015, L’Ancien Chemin de Toulon poursuit sa mutation et sa cure de jouvence. Car cette voie fréquentée par 10 000 véhicules par jour, traverse Sanary d’Ouest en Est sur près de 5,2km et relie Bandol à Ollioules. Voilà plusieurs années, la commune a entrepris un programme de travaux d’envergure pour aménager et sécuriser cet axe, tout en l’embellissant, dans la lignée de son label « Villes et Villages Fleuris ». Samedi matin Ferdinand Bernhard a échangé avec les riverains, afin qu’ils fassent part de leurs remarques, le tout dans un climat cordial, qui a permis de saisir les enjeux de l’un des chantiers les plus importants sur la commune. Ferdinand Bernhard a ainsi rappelé: « Les différents aménagements, réalisés ou programmés par la Commune et l’Agglomération sur l’Ancien Chemin de Toulon, ont pour but de sécuriser tous les types de déplacement. L’ajout de giratoires et la réduction de la largeur de la chaussée contribuent à limiter la vitesse de circulation des véhicules et à augmenter la fluidité du trafic. De nombreux trottoirs sécurisés, accessibles aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR), ont été créés. Cet aménagement global s’accompagne d’un volet «embellissement».
Celui-ci comporte entre autre l’enfouissement de différentes lignes aériennes disgracieuses, la suppression des branchements d’eau potable en plomb, le remplacement des conduites d’eau potable si nécessaire, la création de bassins de rétention sur le réseau pluvial, l’installation d’un éclairage public économe en énergie (LED) et la création d’un « cordon vert » de 5 kilomètres. Le résultat est parlant pour les secteurs déjà aménagés, avec une amélioration du cadre de vie, la réduction de nuisances sonores grâce à l’enrobé acoustique posé sur la chaussée, les aménagements paysagers… Pour dissuader encore plus une minorité de personnes allant trop vite, d’autres radars pédagogiques seront posés, tandis que la police municipale effectue quotidiennement des contrôles avec les jumelles dans différents secteurs de la commune. Afin de répondre à une demande de quelques riverains évoquant la dangerosité de certains motards, le maire a sollicité les techniciens pour envisager la faisabilité de dispositifs au niveau de la chaussée tout en les appelant à effectuer des signalements: « Par contre, le commissaire pourrait vous le confirmer, le dos d’âne n’est pas une solution, bien au contraire, j’ai  d’ailleurs toujours refusé d’en mettre et nous n’en mettrons pas. Il n’y a pas plus d’accidents à Sanary que dans les communes autour qui ont une multitude de ralentisseurs. Ces dispositifs constituent une dangerosité  pour les motards, une souffrance pour les patients transportés en ambulance,  ils sont aussi pénalisants pour les véhicules de secours (police, pompiers) « .
Les travaux en cours concernent le tronçon ente le chemin de la Morvenède et le carrefour giratoire Barthélémy Rotger, dont la durée est de 6 à 8 mois. Resteront ensuite la dernière partie côté Ollioules, à la jonction de l’échangeur (tronçon giratoire Mühlethaler/RD11) puis l’aménagement du dernier tronçon au niveau du Jardin d’Hiver. A l’horizon 2020, les travaux seront ainsi terminés sur l’Ancien Chemin de Toulon. Ferdinand Bernhard a également annoncé que les stationnements seraient supprimés tout le long de la voie, pour des raisons de sécurité évidente, et parmi les autres bonnes nouvelles pour les riverains, les poids lourds n’y passeront plus: « C’est un dossier complexe mais nous avons bien avancé, nous espérons que d’ici la fin de l’année, nous obtiendrons l’interdiction du passage des poids lourds sur la commune ».

Détail des travaux sur le tronçon Morvenède/Rotger:

*Réaménagement complet de la chaussée avec suppression du stationnement dangereux sur la chaussée
*Sécurisation de l’alimentation en eau potable
*Amélioration du drainage pluvial des chaussées réalisées
*Réalisation d’un enrobé acoustique afin de limiter les nuisances sonores liées à la circulation
*Création de trottoirs conformes aux normes personnes à mobilité réduite chaque fois que cela est possible
*Création d’espaces verts pour séparer le cheminement des piétons de la circulation des véhicules et créer un effet de paroi destiné à inciter les automobilistes à ralentir
*Plantations d’arbres d’alignement pour une meilleur lecture du tracé de la voie et renforcement de l’intégration paysagère
*Extension du réseau d’eau brute de la commune destiné à alimenter l’arrosage des massifs et plantations
*Enfouissement des réseaux télécoms en complément de ceux qui sont réalisés dans le cadre de la mission Symielec
*Mise en place d’un éclairage de qualité conforme aux nouvelles normes d’économie énergie (lanterne de type Furie à LED)
*Remplacement ou ajout de panneaux de signalisation de police et de jalonnement

Estimation/Bilan financier
4 800 000 euros TTC ont été investis depuis pour les tranches déjà réalisées.
1 8000 000 euros TTC le seront pour le prochain tronçon (cette somme ne comprend pas les travaux sur les réseaux d’eau potable et d’assainissement)
Subventions reçues: 430 4000 euros de la part du Département (105 000 en 2016, 125 400 en 2017, 200 000 en 2018)

Phases du projet
2015; Réalisation du giratoire à l’intersection avec le chemin Saint Roch dénommé Walter Pierre Mühlethaler
2017: Aménagement du giratoire à l’intersection avec le chemin de la Canolle et de ses abords
2018: Réalisation du tronçon ente le chemin de la Canolle et le chemin de la Morvenède
2019: Livraison du tronçon Morvenède/Rotger et dégagements ponctuels d’emprise, enfouissement ligne téléphonique à partir du chemin de la Grande Bastide vers le giratoire Canolle
2020: Réalisation du tronçon Giratoire Mühlethaler/RD11

Imprimer