Un nouveau dispositif pour les personnes à mobilité réduite au Galli

Il y avait déjà des fauteuils qui leur étaient réservés dans la grande salle et des boucles magnétiques à disposition, désormais les personnes à mobilité réduite bénéficient d’un système d’accès au Petit Galli avec la mise en place d’un élévateur. Vendredi après-midi, le Maire Ferdinand Bernhard a rappelé que  « rendre le plus possible de lieux municipaux accessibles à tous » relevait « de la démarche d’amélioration permanente » fixée par la commune dans le cadre de sa certification ISO 9001 à l’accueil du public. L’accessibilité est une priorité pour la commune, il faut d’ailleurs savoir que tous les bâtiments communaux ont fait l’objet d’un agenda d’accessibilité programmé sur 3 ans et certains, au regard de la complexité et du coût des travaux, sur 6 ou 9 ans. L’installation de cet ascenseur répond aussi à une volonté de la commune de rendre accessible la culture à tous, comme ce fût le cas avec les aménagements réalisés à la médiathèque. D’ailleurs, Laurent, qui se déplace en fauteuil roulant nous expliquait: « Le quotidien n’est pas toujours simple, je constate que  sur notre commune de réels efforts sont faits et qu’il y a une écoute. Pour ma part, lorsque je sais qu’un endroit n’est pas accessible, je ne m’y rends pas, car je n’aime pas trop demander de l’aide. Par exemple, maintenant que je sais qu’il y a cet élévateur, je viendrais au Petit Galli». Des actions concrètes, qui changent le quotidien des personnes à mobilité réduite. Sur la commune, de nombreux aménagements ont été réalisés, dans les bâtiments mais aussi sur des sites en extérieur, avec une labellisation handiplage au Lido et à Portissol. Ce sont aussi des dispositifs en faveur des personnes à mobilité réduite, par exemple la piscine de Sanary propose un créneau spécialement dévolu aux personnes handicapées et offre une heure d’accès à l’espace aquatique aux enfants de la Maison bleue. En terme de coûts, depuis 2016 (hors projets exceptionnels comme les plages, le lève-personne et l’élévateur), la commune a investi 578 000 €. (voir le détail ci-dessous)

Focus sur la politique communale d’accessibilité des personnes à mobilité réduite
En 2017, la Ville a investi dans des formations à  destination des agents de la commune pour les amener à toujours mieux accueillir les personnes en situation de handicap. Depuis plusieurs années, des travaux de mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite ont été entrepris à l’Office de Tourisme, à l’Hôtel de Ville, au gymnase Brunel (vestiaires, sanitaires…), sur la voirie. En 2018, l’Espace Saint Nazaire, la Médiathèque, le Théâtre Galli et de nouveaux secteurs de voirie ont également été aménagés.
Les ascenseurs ont été mis aux normes (à l’Hôtel de Ville par exemple), ainsi que tous les points d’accueils : mise en place de vitrophanies et de bandes podo-tactiles notamment (une surface podotactile est une surface présentant une texture que les piétons atteints d’une déficience visuelle peuvent reconnaître au toucher). La création d’un parking adapté aux personnes à mobilité réduite au stade des Picotières avec les installations ajustées, la réfection et mise aux normes des sanitaires du cimetière central (création d’une rampe d’accès et WC adapté) ont également été menées par la ville.  Enfin, la piscine de Sanary propose un créneau spécialement dévolu aux personnes handicapées et offre une heure d’accès à l’espace aquatique aux enfants de la Maison bleue.
• Des boucles magnétiques dans les points d’accueil
Dès 2012, la commune s’est dotée d’une «boucle magnétique d’accueil» à l’Hôtel de Ville, destinée aux malentendants. Ainsi, ils peuvent utiliser un outil portatif permettant d’aller dans les différents services du bâtiment. Depuis, les personnes malentendantes, équipées ou non d’un appareil auditif, profitent de cet équipement performant, offrant une grande latitude aux usagers. Il est également possible d’utiliser le casque d’écoute (sans fil et avec des embouts d’oreille à usage unique) dans les différents services administratifs de l’Hôtel de Ville.
Le «soundshuttle» rend accessible les comptoirs d’accueil aux personnes malentendantes, appareillées ou non. Il permet de respecter la confidentialité des informations échangées et d’améliorer le compréhension orale. Placé entre l’agent d’accueil et le visiteur, cet appareil assure une transmission sans fil de la voix directement vers l’appareil auditif placé sur T ou sur le casque récepteur.
• Déménagement de plusieurs services à l’Espace Saint Nazaire
Au printemps 2018, les services Culture, Animations/Festivités, Patrimoine, Sport, Education, Jeunesse, Commerce et Domaine Public ont aménagé au rez-de-chaussée (service culture) et au dernier étage de l’Espace Saint-Nazaire rue Joseph Courrau (en face du parc de stationnement Arnaldi). Le bâtiment Louis Blanc n’était plus conforme pour recevoir du public et n’était pas accessible aux personnes à mobilité réduite. Des travaux ont été conduits durant quatre mois au sein de l’Espace Saint Nazaire pour un coût de 300.000 euros. Depuis, les administrés peuvent profiter d’un accueil adapté au sein de ces nouveaux bureaux aménagés.
• De nouveaux projets pour l’année 2019
Pour l’année 2019, des travaux d’aménagement sont prévus, notamment au Jardin des Oliviers et au futur centre équestre afin de les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite, avec, notamment, la mise en place d’un lève-personnes pour le second. La Capitainerie, véritable comptoir culturel maritime, accueillera l’école de plongée qui installera, dans son bassin dédié au baptême, de même, un lève-personne spécifique pour ouvrir cette discipline au plus grand nombre.
L’accessibilité aux personnes à mobilité réduite aux plages
L’accès aux plages et aux activités nautiques pour tous est une priorité pour la ville. Elle oeuvre dans ce sens depuis plusieurs années.
En novembre 2014 ainsi, un lève-personnes sur le port de Sanary était inauguré. Initié par le Maire Ferdinand Bernhard et financé en grande partie par la commune, avec l’aide du Comité Local d’Entraide de Marie-Pierre Lagorce, ce projet a pour but de faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite aux plaisirs de la plaisance. Deux socles sont installés : le premier Quai Wilson, le second Quai du Levant. Les agents de la Capitainerie sont disponibles, hiver comme été, durant les heures d’ouverture pour aider les personnes à mobilité réduite à utiliser la structure. Cet aménagement est l’équivalent de celui proposé aux personnes à mobilité réduite à la piscine. Une attention particulière est également portée à l’accessibilité dans la future Capitainerie.
C’est en juin 2017 que la plage du Lido a été labellisée «Handiplage» de niveau 3 grâce à l’implantation d’aménagements permettant aux personnes atteintes de divers handicaps de profiter des plaisirs du bord de mer et de la baignade. Il s’agit notamment de places de stationnements réservées, de tapis d’accès à la mer, de fauteuils de mise à l’eau (tiralo et hippocampe), ainsi que de douches et toilettes adaptés mis à leur disposition. Le point d’orgue de l’aménagement de cet espace a été la création d’un ponton en bois, qui traverse de part en part la plage, et permet un accès sécurisé et simplifié aux abords de l’eau. Des «handiplagistes», c’est à dire du personnel formé à l’accueil des personnes handicapées, sont également présents. Ce sont eux qui sont en charge du service d’accueil mais aussi d’aide. Ils interviennent lors de l’entrée ou la sortie de l’eau, aide la personne à mobilité réduite lors du transfert de fauteuils, et peuvent prendre position à proximité de la plage (hors intervention ou nécessité de service) à la demande de l’accompagnateur. Une fiche « Votre avis nous intéresse » est proposée à tout utilisateur d’un fauteuil ou son accompagnateur pour faire part de son expérience à la commune.
En 2016 déjà, la plage de Portissol avait été également labellisée «Handiplage» grâce à ses équipements similaires. Ces installations sont mises en place dès l’ouverture des plages, à compter du mois d’avril jusqu’au 15 septembre, de 10h30 à 18h chaque été (sous drapeau vert uniquement).
Le comité du label France Station Nautique a décerné le 1er prix de l’innovation à la Ville pour l’aménagement de la plage du Lido.
L’accessibilité aux personnes à mobilité réduite à la culture
La Ville de Sanary-sur-mer poursuit son objectif de ville accessible à tous. La commune a déjà réalisé de nombreux investissements pour faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite (PMR) aux activités nautiques, aux plages et dans tous les points d’accueil municipaux. L’accès à la culture fait partie intégrante de cette démarche.
• La Médiathèque
La Médiathèque a été entièrement rénovée dans ce sens, avec la réfection des bureaux, mais également la création d’un SAS d’entrée.
• Le Théâtre Galli
Le Théâtre Galli, lieu culturel emblématique de la ville, est adapté à l’accueil des personnes à mobilité réduite, avec par exemple des sanitaires aménagés. Cinq boucles magnétiques, identiques à celles mises à disposition dans les lieux communaux, sont également proposées aux personnes qui en font la demande. Enfin, l’intégralité de la première ligne de fauteuils est réservée aux PMR.

Imprimer