La Maison Verte « Le Carrousel », un chaleureux lieu de socialisation précoce

Dans la lignée des Maisons Vertes, le Carrousel à Sanary est un lieu de socialisation précoce, de rencontre enfants-parents de la naissance à 3 ans révolus, un espace de paroles, et surtout un lieu d’écoute. A l’occasion de l’assemblée générale, en présence du Maire Ferdinand Bernhard, Michèle Bilger a annoncé quitter la présidence, « au profit du Docteur Christian Palix ». La Maison verte, « Le Carrousel » créée en 2000 à Sanary a été la première structure de la sorte dans le département, et Michèle Bilger s’est pleinement impliquée dans ce beau projet, avec le soutien de la ville, Ferdinand Bernhard résumant: « Un magnifique travail est réalisé dans ce lieu, ce que vous faîtes est tout simplement fabuleux ». Le nouveau président Christian Palix a précisé: « La ville de Sanary a cette chance de posséder un lieu d’accueil enfants parents qui correspond de plus en plus à un besoin national de prévention des pathologies cognitives. En tant que pédiatre néonatalogue je sais combien la socialisation précoce, même avant la naissance, de ce petit être humain avide de communication, a des répercussions favorables ou défavorables sur son bien être intérieur ». Le Carrousel est un  lieu d’écoute et de parole, fidèle aux nobles idées de Françoise Dolto, c’est « un lieu de relation et d’amour qui permet à l’adulte d’éduquer et à l’enfant d’enseigner. Je remercie Monsieur le Maire de Sanary Ferdinand Bernhard et son conseil municipal pour leur soutien financier dans ce local adapté aux tous petits. Il contribue à donner le meilleur à l’enfant ».

Les Maisons Vertes

Créées en 1979 à l’initiative de Françoise Dolto (psychanalyste et pédiatre,) et de son équipe, les « Maisons vertes » sont une tentative d’instaurer la possibilité, pour de nombreux jeunes  parents, (ou de toute personne ayant la charge de jeunes enfants) d’accéder à la rencontre, en toute simplicité, d’équipes de professionnels; ces équipes, dans une attitude bienveillante et discrète, ont pour but, l’accueil et l’écoute de chacun.
Ce principe fondamental, qui fait de l’être humain, un être de filiation langagière, trouve ici un moyen harmonieux de se développer pour déboucher vers une socialisation basée sur le respect de tous.
Les Principes des « Maisons vertes » se définissent ainsi:
Accueil des enfants et des parents (de la naisssance à 3 ans révolus,) dans un total anonymat; cet anonymat délivrant le parent d’un protocole de présentation personnelle pouvant être stressant .
Inscription du prénom de l’enfant sur un tableau visible par tous.
Respect de l’instauration d’un relation d’échange au gré des personnes, selon les besoins et les désirs de chacun.
Offre d’une pause aux jeunes mamans.
Apprentissage, des limites en harmonie avec la loi, pour permettre la socialisation du jeune enfant, afin que s’ouvre une relation de langage, car le langage met des mots, là où il n’y a que de l’angoisse.
Considération de l’enfant comme notre égal en intelligence.
Palliation à la solitude de certains parents.
Préparation dans la sécurité à la séparation du tout-petit d’avec sa mère, présence constante du parents référent au sein du lieu, garantissant un « décollage » vécu dans une pause accompagnée, qui développe la maturation.
Présence de jouets dont l’usage est médiateur de la relation avec les autres.
Face au dénuement moral de plus en plus fréquent des certains parents, les « Maisons vertes » sont actuellement des lieux offrants une écoute sans jugement; elles réhabilitent  parfois les mamans dépossédées de leur rôle par un contexte familial , ou toute autre difficulté de la vie.
La pose des limites dès le plus jeune âge et la santé mentale sont un enjeu de taille; Françoise DOLTO l’avait compris très tôt, elle qui reçu pendant des décennies, nombre d’enfants, d’adolescents et d’adultes.
La Maison verte, « Le Carrousel » créée en 2000 à Sanary  se veut dans la lignée du souhait de la psychanalyste; elle s’efforce d’apporter, aide, soutien et compréhension à travers l’ écoute empathique d’une équipe formée à celle ci et en constante évolution: équipe soudée, dont les motivations restent aussi vivantes qu’au moment de sa création. Les Maisons vertes sont organisées en associations loi 1901, elles sont financées par les caisses d’allocation familiales, les conseils généraux, et bénéficient parfois d’aides privées (caisse d’épargne, mairies, œuvres sociales, dons…)

Détail: http://lecarrousel-asso.fr

Imprimer