Un point sur la prochaine opération du Syndicat Mixte de la Reppe et du Grand Vallat

La semaine prochaine, Le Syndicat Mixte de la Reppe et du Grand Vallat va s’atteler à l’enlèvement des feuilles mortes de posidonies à l’embouchure de la Reppe.

CONTEXTE

Le Syndicat Mixte de la Reppe, du Grand Vallat est compétent en matière de Gestion de l’Eau, des Milieux Aquatiques et de Prévention des Inondations (GEMAPI) sur son bassin versant. La Reppe, son fleuve principal, matérialise la limite entre les communes de Sanary-sur-Mer et de Six-Fours-les-Plages à son embouchure.

Chaque année, les tempêtes hivernales et les vents de sud détachent et emportent les feuilles de posidonies (Posidonia oceanica) de leur herbier, les transportant jusqu’à ce qu’elles s’échouent et s’accumulent, piégées dans l’embouchure de la Reppe.

Hors période de crue, cette accumulation associée à la raréfaction de l’effet de chasse engendré par le faible débit du cours d’eau entraîne la compaction des feuilles mortes en banquettes dont la forte densité contraint l’écoulement naturel du cours d’eau.

Ces dépôts s’entassent, provoquant une stagnation des eaux qui génère des nuisances olfactives incommodant les riverains. Ils favorisent également un risque d’inondation en amont par obstacle à l’écoulement des eaux que constituent les banquettes. Afin d’éviter ces risques, il est nécessaire de procéder annuellement à l’enlèvement des amas.

En 2019, 563 tonnes de feuilles mortes de posidonies ont été extraites de l’embouchure pour un montant de 310 629 € TTC.

Cette année les travaux auront lieu de nuit, la semaine du 8 juin 2020.

REGLEMENTATION

La posidonie est une plante marine endémique de la Méditerranée. Protégée depuis 1988, elle offre des services écosystémiques essentiels au milieu marin littoral. Sa destruction et son prélèvement sont interdits qu’elle soit en vie ou échouées sur le littoral.

Cependant, des dérogations sont accordées selon les secteurs et enjeux de gestion du littoral. Dans le cas de l’embouchure de la Reppe, les inconvénients de cette accumulation dépassent les bénéficies environnementaux, permettant au Syndicat de solliciter une dérogation auprès des autorités compétentes.

Pour réduire les impacts du chantier sur le milieu, uniquement la partie supérieure des banquettes sera enlevée, et un écran anti-turbidité sera installé pendant toute la durée des travaux afin de limiter la dispersion en mer des particules remises en suspension.

Une fois prélevées, les posidonies sont acheminées vers une Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND de Septèmes-les-Vallons, 13).

Imprimer