Régate La Sanaryenne les 10 et 11 octobre

10ème édition de la Régate « La Sanaryenne » les 10 et 11 octobre. Présentation de cette manifestation par la Ville de Sanary:

C’est grâce à l’étroite collaboration entre sa capitainerie, la Société Nautique et l’Union Nationale pour la Course au Large (UNCL) que la ville de Sanary-sur-Mer accueille les 10 et 11 octobre 2020, la dixième édition de la régate « La Sanaryenne ». Prévue au championnat IRC Méditerranée, cette dernière n’avait pu être reprogrammée dans la version décalée du championnat en raison de la situation sanitaire. Adoptant les mesures préconisées, cette nouvelle édition a à cœur de faire participer le plus grand nombre de régatiers en équipage ou duo, dans le cadre exceptionnel de la baie de Sanary.

Historique de l’association: Née en août 1927, la Société Nautique de Sanary est une association de type « Loi de 1901 » qui regroupait jusqu’en 2019 des activités nautiques de voile, de l’école à la compétition, sur des supports allant du dériveur au croiseur hauturier. Aujourd’hui, cette association, plus particulièrement dédiées à l’organisation d’événements nautiques, vient enrichir l’offre sanaryenne d’activités liées à la mer, tout en contribuant à la notoriété de la Ville en tant que station nautique.

Les débuts de la Sanaryenne: A la fin des années 90, le chantier Bénéteau lance un bateau qui devient très rapidement populaire : le « First 31.7 » qui mesure 9,70 m. Jean-Claude Pietra, propriétaire d’Aquarius qui se trouve sur la panne 1, attire des « sisterships ». C’est ainsi que la Sanaryenne voit le jour, puis d’autre séries viennent s’y joindre :

– En 2011 et 2012, « First 31.7 » et « Pogo 8,50 »

– En 2013 et 2014, participation des « SunFast 3200 » (Jeanneau, groupe Bénéteau) en plus des « First 31.7 »

– 2020 : 5ème édition, pour fêter les 10 ans de la création de la course.

IRC Méditerranée, une première

Qu’est-ce que l’IRC, cette règle de rating pour tous ? L’IRC est une règle de jauge qui permet à différents bateaux de courir ensemble en toute équité grâce à l’attribution d’handicaps. Contrairement à un handicap de performance calculé grâce aux résultats des courses, l’IRC tient compte des mesures physiques du bateau. A l’issue d’une course, le temps effectué par un bateau pour compléter le parcours est multiplié par son « TCC », c’est à dire son coefficient correcteur de temps, pour calculer son temps corrigé. Le bateau ayant le temps corrigé le plus faible est déclaré vainqueur de la course !

Quelle adaptation pour La Sanaryenne ?

Les bateaux habitables n’ayant pas de certificat de jauge sont invités à participer à la régate dans la catégorie « IRC Go ! » destinée à ceux qui participent occasionnellement aux régates de leurs clubs. La SNS pourra accéder à une base de données de plus de 40 000 bateaux à partir de laquelle les ingénieurs de l’UNCL ont calculé des TCC par type de bateau. Le procédé est simple : le propriétaire fourni le type de son bateau et précise s’il a une hélice repliable et un spinnaker. Un classement toutes classes à part sera fait, en plus des classements IRC par classe et toutes classes. Cette version simplifiée de l’IRC, mise au point depuis deux ans après concertation avec des clubs et des coureurs, sera utilisée pour la première fois et ce, à Sanary ! Ce test grandeur nature devrait être suivi d’une mise en œuvre à grande échelle dès l’an prochain.

Programme

Samedi 10 octobre

De 8h00 à 10h30 : Confirmation d’inscription A partir de 11h00 : 1er signal d’avertissement (incluant la course d’entraînement si nécessaire)

Dimanche 11 octobre

A partir de 10h00 : 1er signal d’avertissement (aucun signal d’avertissement donné après 15h30)

 

Imprimer